» » La surveillance des « tchats » d’un salarié peut constituer une violation de son droit à la vie privée selon les juges européens

La surveillance des « tchats » d’un salarié peut constituer une violation de son droit à la vie privée selon les juges européens

La Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH) a été amenée à se prononcer sur la question de la surveillance des communications électroniques du salarié et de son incidence sur le respect de sa vie privée. La Cour vient clarifier…

Réservé à l’abonnement Intégral, Abonnés ACCES et L’Actu des Élus.

Partagez cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone